Topos propose une démarche d’observation fondée sur un tryptique : Données, Indicateurs, Analyse. Son moteur c’est l’animation. Elle permet de rendre acteur les partenaires de l’observation. Elle les inscrit dans la définition des indicateurs, la mise en commun des données et fait de leur analyse un temps de construction d’une vision commune.

Voir, comprendre et agir 

Les lois, en constante évolution, obligent au suivi et à l’évaluation des effets des politiques publiques.

Les territoires doivent s’adapter aux dynamiques qui les animent. L’observation produit une vision rétrospective sur des temps longs ou instantanée. Elle repère les signaux faibles, les tendances lourdes sur lesquels les collectivités s’appuient pour développer leurs projets.

Ces vues, leurs compréhensions et les projets qui en découlent ne valent que s’ils sont partagés, co-construits.

Une démarche construite

Les missions de TOPOS s’inscrivent dans une logique globale de plus-value qui met en interaction l’observation la prospective et la stratégie.

Les observatoires répondent aux besoins d’analyse et de compréhension des dynamiques d’évolution des territoires. Ils posent des cadres de suivi des effets des politiques publiques. Ils sont des lieux de débats, de partage d’expériences et de co-construction. Les responsables thématiques y apportent leurs connaissances en termes d’animation et d’expertise thématique.

Les composantes de l’observation

Base de données : Les données sont les composantes essentielles pour construire des indicateurs. Les veilles législatives, technologiques sont des éléments de contexte qui guident la définition des indicateurs et le choix des données pour les alimenter.

Indicateurs : L’agence a défini les notions d’indicateurs : ils sont simples ou complexes, de contexte, de suivi ou encore d’évaluation.

Simples, ils sont directement issus d’une donnée d’observation (ex. : une donnée de recensement), ou issus d’un traitement simple (ex. : variation de la population). Le plus souvent ce sont des indicateurs de contexte.

Complexes, ils sont issus de traitements qui croisent plusieurs sources de données (ex. : variation de la densité de population dans les communes pôles des SCoT). Le plus souvent ce sont des indicateurs de suivi et/ou d’évaluation.

Analyses : TOPOS et ses partenaires exploitent les données et les indicateurs dans différents travaux. FOCUS, Études ou Notes sont des documents écrits qui proposent une analyse d’évolutions statistiques. TOPOS utilise également les données et les indicateurs dans le cadre de travaux de diagnostic ou de prospective territoriaux.

Animation : L’animation est le moteur. La participation des partenaires aux différentes étapes de travail est essentielle à l’enrichissement de l’observatoire.