La thématique de l’habitat couvre une large palette de problématiques en fonction du type d’habitat (social ou privé) ou des types de publics. Une autre clé d’entrée réside dans l’observation des dynamiques de l’habitat, que ce soit sous l’angle de la construction ou de l’occupation du sol. L’observatoire de l’habitat de Topos se présente comme une mosaïque d’études et d’analyses composée avec ses partenaires.

Un observatoire pluriel

L’objectif de Topos est de développer une culture commune des territoires sur le thème de l’habitat au travers du tryptique population, ménage et logement. Les caractéristiques des territoires sont ainsi mises en lumière par les données clés sur la démographie et le parc de logements. Ces données de contexte constituent une base pour :

  • mieux percevoir les besoins en logement, 
  • organiser le suivi des politiques publiques de l’habitat,
  • approfondir les problématiques rencontrées sur les territoires. 

Il intervient également en soutien du PLH d’Orléans Métropole. L’observatoire de l’habitat intègre donc des outils de suivi et d’évaluation des 31 actions du PLH. 

La co-construction du programme de travail avec les experts de l’habitat permet de faire émerger les enjeux pertinents. L’observatoire de l’habitat de Topos se concentre ainsi sur la fragilité et la pauvreté des populations, les copropriétés dégradées et le logement des étudiants. 

Un travail partenarial élargi aux territoires de l’orléanais

Le comité technique de l’observatoire de l’habitat réunit les EPCI et PETR des territoires de l’Orléanais, la Maison de l’Habitat, le département du Loiret, la région Centre-Val de Loire, l’Université d’Orléans, la Dreal Centre-Val de Loire, la DDT 45, l’Anah 45, l’USH Centre-Val de Loire, l’Adil 45, l’EPFLi Foncier Cœur de France, le CAUE 45. En fonction des thématiques abordées, le cercle des experts associés à l’observatoire s’élargit, comme avec les syndics dans le cadre de l’observatoire des copropriétés.