En 1976, création de l’agence d’urbanisme de l’agglomération orléanaise grâce à la dynamique de plusieurs élus, dont Claude THIBERGE, décédé le 13 septembre 2021. Retour sur son parcours engagé pour l’aménagement du territoire métropolitain et de sa commune, Saint-Jean-de-Braye (45).

Au côté de Jacques Douffiagues, maire d’Orléans, il participe à l’émergence de l’agence d’urbanisme de l’agglomération orléanaise (AUAO)

Maire adjoint de Saint-Jean-de-Braye de 1971 à 1983, en charge de l’urbanisme, architecte de formation, il sera membre du bureau de l’agence d’urbanisme à l’époque de la construction de la coopération intercommunale pour le SIVOM. L’agence avait pour mission de faire émerger dans les domaines de l’urbanisme et de l’aménagement, des analyses, des idées de projet, dès avant la décentralisation initiée en 1982. Ces éléments contribuaient à fluidifier le dialogue entre la ville-centre et les communes partenaires. Il savait partager sa vision constante, simultanée du long terme et du court terme, ainsi que de la grande et de la petite échelle.

L’urbanisme opérationnel avec l’Atelier Public Abraysien d’Urbanisme et d’Architecture (APAUA)

Après avoir été directeur de la coopérative de l’Habitat Rural du Loiret, il s’engage dans les années 1980 dans la création de l’Atelier Public Abraysien d’Urbanisme et d’Architecture (APAUA), souhaité par le Maire de Saint-Jean-de-Braye, Jean-Pierre Lapaire. L’ambition était de faire de Saint-Jean-de-Braye le pôle de développement de l’est orléanais « entre Loire et Forêt »,  avec un vrai centre-ville, des quartiers à échelle humaine, et de nouvelles activités économiques dans un cadre respectueux de l’environnement. Claude Thiberge sera le directeur de cette structure de 1984 à son départ en retraite en 1994. L’APAUA intègrera finalement l’AUAO en 2002 afin de développer en une seule structure l’accompagnement des collectivités dans leur projet de territoires. Il accordait une véritable confiance envers les salariés de l’atelier, et un soutien à leur égard.

Un artisan de la métropole d’aujourd’hui !

Claude Thiberge contribuera également avec Marcel Joriot (1971-1983), maire de Saint-Jean-de-Braye à la création du premier réseau de transport en commun de l’agglomération, convaincu de la nécessité d’un transport public étendu.  Il sera aussi un membre actif pour la création du district de l’Est Orléanais, qui a permis à Dior de s’étendre et donc de rester dans l’Orléanais. Et plus récemment, en tant que président de l’association du centre-ville et créateur du collectif des associations pour le tramway pour la seconde ligne, il a animé un travail citoyen avec les habitants, pour faire aboutir des propositions pour l’actuel tracé de la ligne B. Il avait une volonté constante d’associer les gens à la réflexion préalable sur les projets urbains.

Jusqu’à la création, infatigable, de l’Université Citoyenne du Val de Loire Orléanais (UCVLO) en 2015.

A 84 ans, il réunit, à son initiative, le groupe des fondateurs de l’Université Citoyenne du Val de Loire qui se propose de réfléchir à l’échelle du bassin de vie sur les enjeux démocratique, territorial, climatique.

Quelques témoignages …

« Architecte-urbaniste visionnaire, homme libre et engagé, humaniste passionné et passionnant, Claude Thiberge nous laisse un immense héritage qu’il nous appartient de faire vivre. »

« C’est parmi les élus un de ceux qui exprimait sans réserve un esprit militant qu’il alimentait notamment par sa proximité avec la revue Correspondance municipale liée aux  GAM (groupes d’action municipale) »

« Il n’y avait pas de secrets dans le petit local de l’APA, où nous étions entre 2 et 4 dans la même pièce, et où lire un nouveau livre d’urbanisme pour se mettre à jour était parfois aussi important que de préparer nos dossiers pour le bureau municipal du soir. Des gens importants, qui venaient là pour des dossiers importants, étaient parfois un peu surpris de voir la rusticité des lieux où s’élaboraient ces dossiers ! Claude Thiberge assumait, et , quelque part, on était fiers de construire ensemble la ville de demain dans cette forme de précarité ! »

« Je garde de Claude Thiberge le souvenir d’un homme convivial et plein de vie ».

Remerciements pour leur contribution à cet hommage :

Bruno MALINVERNO, adjoint au maire de Saint-Jean de Braye, en charge de l’urbanisme, de 2008 à 2020.

Bernard TERRANOVA, directeur de l’agence d’urbanisme de l’agglomération orléanaise de 1976 à 1998.

Nadia ARBAOUI, architecte, salariée de l’APAUA de 1984 à 2002, de l’AUAO puis de Topos (ex-AUAO) de 2002 à ce jour.

Philippe VERDIER, urbaniste et sociologue, salarié de l’APAUA de 1984 à 2002, puis de  l’AUAO de 2002 à 2005.


« La ville en creux » Claude Thiberge (Auteur principal), Éditions du Linteau, 2003

 « La ville est-elle constituée par ses bâtiments ou par l’espace qu’ils déterminent et que l’auteur dit « en creux » : ses places, ses promenades, ses boulevards ? Ce sont ces espaces que nous arpentons, dans lesquels nous respirons, que nous percevons avec toute notre corps. Leur complexité est à l’origine d’un processus dynamique qui donne sa forme à la ville. »

Télécharger l’extrait en pdf